Cérémonie 11 novembre 2021 - Mairie Isola
24315
post-template-default,single,single-post,postid-24315,single-format-standard,cookies-not-set,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-13.7,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.5,vc_responsive
 

Cérémonie 11 novembre 2021

Cérémonie 11 novembre 2021

Discours du maire Mylène Agnelli

Commémoration de l’armistice à Isola, ce jour.
De Verdun, écrit par Charles Guignan
Ma chérie,
Je t’écris pour te dire que je ne reviendrai pas de la guerre. S’il te plaît, ne pleure pas, sois forte. Le dernier assaut m’a coûté mon pied gauche et ma blessure s’est infectée. Les médecins disent qu’il ne me reste que quelques jours à vivre. Quand cette lettre te parviendra, je serai peut-être déjà mort. Je vais te raconter comment j’ai été blessé.
Il y a trois jours, nos généraux nous ont ordonné d’attaquer. Ce fut une boucherie absolument inutile.
Au début, nous étions vingt mille. Après avoir passé les barbelés, nous n’étions plus que quinze mille environ. C’est à ce moment-là que je fus touché. Un obus tomba pas très loin de moi et un morceau m’arracha le pied gauche. Je perdis connaissance et je ne me réveillai qu’un jour plus tard, dans une tente d’infirmerie. Plus tard, j’appris que parmi les vingt mille soldats qui étaient partis à l’assaut, seuls cinq mille avaient pu survivre.
Dans ta dernière lettre, tu m’as dit que tu étais enceinte depuis ma permission d’il y a deux mois. Quand notre enfant naîtra, tu lui diras que son père est mort en héros pour la France. Et surtout, fais en sorte qu’il n’aille jamais à la guerre pour qu’il ne meure pas bêtement comme moi.
Je t’aime, j’espère qu’on se reverra dans un autre monde, je te remercie pour tous les merveilleux moments que tu m’as fait passer, je t’aimerai toujours.
Ces témoignages sont bouleversants… Particulièrement quand on sait que cette bataille n’a abouti à rien de véritablement concluant pour les deux parties : aucun territoire n’a été conquis. Pourtant, la bataille de Verdun, et plus largement la Première Guerre mondiale, a causé des dégâts d’une ampleur accablante, à la fois humains et matériels. Elle a laissé derrière elle d’importants traumatismes qui ont hanté la génération de 14-18.
Malheureusement, nous le savons tous, l’histoire s’est répétée en 1939….
Aujourd’hui, J’ai une pensée émue pour les Isoliens morts au combat, pour toutes les victimes de cette terrible guerre mondiale. Et puis, j’ai une pensée émue pour nos forces de l’ordre, pour ceux qui aujourd’hui encore paient de leur vie ce combat pour nos libertés, et évidemment, pour les victimes du terrorisme de partout dans le monde, et particulièrement pour les victimes du 14 juillet et de la cathédrale Notre Dame à Nice
Sachons, maintenant, nous rassembler, sachons continuer d’écrire notre histoire ensemble, avec nos voisins, avec nos pays frontaliers, avec nos alliés de toujours. Sachons reconnaître nos différences et en faire une richesse. Tâchons de rester unis pour livrer à nos enfants nos valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité. Ensemble, privilégions l’union à la division.
Mylène Agnelli

Informations sur la cérémonie

Émouvante cérémonie du 11 Novembre en présence de notre maire, Mylène Agnelli et des élus de la commune ; notre députée Marine Brenier ; Colette Fabron, maire de St Etienne de Tinée ; Jean-Pierre Issautier, maire de St Dalmas Le Selvage ; Serge Cauvin, président des Anciens Combattants de la section d’Isola, la fanfare des Sapeurs Pompiers de Nice ; le porte-drapeau Marcel Degioannis…
Il a été procédé au dépôt de gerbes, celles du maire, Mylène Agnelli et de son conseil municipal, de Christian Estrosi, président de La Métropole, d’Éric Ciotti et de Marine Brenier députés…

Retour en images sur l’évènement