Présentation du village - Mairie Isola
4
page,page-id-4,page-child,parent-pageid-6,page-template-default,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-7.3,wpb-js-composer js-comp-ver-4.5.2,vc_responsive
 

Présentation du village

Présentation et historique du Village

 

Le village d’Isola est situé à 875 m d’altitude dans le département des Alpes Maritimes et voici son histoire :

 

Liéusoula Liéusola Les visiteurs italianisants ou latinistes vont désespérément chercher une île en ce lieu, confluent de deux torrents alpins, la Guerche et la Tinée. Mal leur en prendra car, en 1066 ou 1067 le village apparaît pour la première fois dans un texte faisant mention de son don par l’évêque de Nice au Comte Rostaing, il s’appelle Leudola (1067), Leusola (1200) ou Lieusola (1333), qui est la forme dialectale correcte. Point d’île donc mais une racine prélatine le V, qui a le sens de pente herbeuse. Les cartographes ont transformé le nom en L’Ieusola puis L’Isola et enfin Isola !

isola-presentation-clocher-ete

Comme les villages voisins de la haute Tinée, Isola appartient, aux XIe, XIIe et XIIIe siècles, à la puissante famille de Thorame-Glandèves. Comme eux, il se libère du joug féodal lors de la reddition au comte de Savoie en 1388. En 1596 Isola subit les affres de la guerre entre Henri IV et le Duc de Savoie puisque les troupes du Duc de Guise saccagent le village. Il est toujours inféodé en 1699 au médecin Ribotti. Mais les isoliens parviennent à se libérer de la pseudo-dette invoquée par l’état pour justifier cette inféodation. En 1748 Isola rejoint le giron du roi de Sardaigne.

rattachement-Isola-france

En 1792 le comté de Nice revient à la République Française et devient les Alpes Maritimes. Le 26 mai Isola est pris par les troupes révolutionnaires. Les temps restent troublés et ce n’est qu’en 1796 qu’une paix définitive s’installe dans l’arrière pays niçois. Avec les défaites napoléoniennes Isola redevient en 1814 territoire du royaume de Sardaigne et ce, jusqu’au rattachement du Comté de Nice à la France, en 1860.

vue-aerienne-village-800x600

Cependant une grande partie de la Commune d’Isola, y compris dans un premier temps le village lui-même, devaient suivant la volonté de Cavour artisan de l’unité italienne, rester en Italie. Seules les vives réactions des Isoliens qui avaient voté pour leur rattachement à la France, et l’intervention directe de Napoléon III, ont permis que le village d’Isola devienne français en 1861 : une année de négociations a été nécessaire. Mais une grande partie du territoire communal dont le vallon de Chastillon (Isola 2000) est resté sous la souveraineté de la toute jeune Italie.

isola-mairie-histoire

Dès 1935 le régime Mussolinien va alors fortifier toutes les crêtes dominant ce vallon et la vallée de la Tinée, en des points stratégiques qui auront une grande importance lors des combats de la guerre 39-45 : le village a été très fortement bombardé par l’armée Hitlérienne à la Libération. La commune a retrouvé son intégrité territoriale en 1947 et a pu après l’exode rural qui a suivi la guerre, initier un renouveau économique fort par la création de la station de sport d’hiver d’Isola 2000.